Reviews

« (…) ci trovavamo davanti ad una meravigliosa cantante, dalla sontuosa voce, di rara omogeneità e proiezione nei vari registri, dal colore seducente, capace di modularla a piacere per ottenere la più alta espressività.  » Complete review click here Carthage Corriere di Tunisi

« La grande classe de la mezzo-soprano ne faisait aucun doute. En quelques vocalises et envolées cristallines, elle avait vite fait de transporter l’audience dans une autre dimension. Didactique et précise, Clotilde van Dieren n’hésitait pas à replacer dans leur contexte les œuvres au programme. Avec quelques mots, elle expliquait le thème de tel chant ou la symbolique de tel autre. Son grand art du chant et le piano de Trabelsi faisaient le reste, évoluaient sur plusieurs registres et donnaient au chant sa plénitude. Du « Canto Negro » de Montsalvatge aux échos de la forêt tropicale dans l’oeuvre de Villa-Lobos, les spectateurs furent véritablement comblés. » H. Bourial, Octobre Musical de Carthage 2018

« L’autre invitée prestigieuse de la soirée a été l’excellentissime mezzo belge Clotide Van Dieren. (…) En plus d’une voix incroyable qui atteint immédiatement son audience et la transporte dans de sublimes univers de sensation et de découverte; elle fait du chant lyrique un moment de représentation où le jeu théâtral, qui se décline en langage corporel et expressions, a une place essentielle. » R. Khiari, Octobre musical de Carthage 2018

« Avec Mahler et Strauss, sa voix radieuse, prémices d’une belle carrière, faisait resplendir les derniers feux du soleil de ces Heures romantiques. »   P. Haller,  La Nouvelle République 2014

« Je vais être simple. C’est une voix qui respire la beauté, l’amour, c’est merveilleux et à la fois doux. C’est pour moi une chaleur en plus dans mon coeur » / « Je vous remercie, Madame, de m’avoir fait passé un tel après-midi très émouvant et très émotionnel avec votre voix » / « Très émouvant et prenant, j’en avais les larmes aux yeux. Bravo! « / « J’ai passé un moment sublime en votre compagnie. Félicitations. »  A bridge between two worlds 2014

« Comme dans Strauss, Clotilde van Dieren fit valoir (dans Villa-Lobos) une voix chaude, puissante et lumineuse, et une présence radieuse, (…) » Martine Dumont-Mergeay, La Libre Belgique 2011

«Een prachtige sopraan, ontroerend cello spel en een unieke samenklank, dat is wat Duo La Gioia ten gehore brengt. De Belgische Clotilde van Dieren en Edmond Carlier geven een intiem concert van uitzonderlijke klasse. Zij heeft een prachtige warme stem en weet met haar uitstraling en acteertalent de schoonheid van de muziek perfect over te brengen. Hij, een veel gevraagd cellist en solist bij het Symfonie Orkest van de Brusselse Muntschouwburg, komt met Clotilde tot een subliem samenspel in originele arrangementen. Zij noemen zich niet voor niets Duo La Gioia, de muziekvreugde straalt er bij deze topmusici van af. Op het programma staan o.a. opera aria’s van Händel, Mozart, Bellini en werken van Vaughan Williams, Dvorak en Tosti.»  Marleen Weel, Hoorn (NL) oktober 2010

« Clotilde van Dieren fit valoir une voix saine et chaleureuse, une justesse sans faille et des aigus brillants, une assurance musicale et un évident bonheur de chanter. » La Libre Belgique 2009

« La jolie, jeune cantatrice, fort expressive, la diction parfaite en espagnol, italien et français, parfaite actrice de surcroît, fit entendre une magnifique voix onctueuse en mezzo, dans un chant populaire et l’aria de Haendel Lascia ch’io pianga. (…) Une première merveille fut les Akhmatova Songs de la poétesse russe, mis en musique par l’Anglais John Tavener. Ici, la cantatrice mérite un bravo spécial, car comme dans les meilleures compositions modernes le compositeur explore les sons dont la sensibilité est encore à fleur de peau. Notre bravo pour Clotilde van Dieren désire honorer la cantatrice qui parvient à entonner des demis tons au-dessus ou en dessous de la note donnée par le violoncelle, et à maintenir juste les dissonances entre la voix et l’instrument. » Nicole Verschoore, Les Cahiers de la semaine 

%d blogueurs aiment cette page :